Stratégie thérapeutique :

Le choix thérapeutique dépend de la sévérité de la maladie et du terrain.

La durée du traitement est classiquement de 14 à 21 jours chez l’immunocompétent. Elle peut être allongée à 30 jours chez l’immunodéprimé ou dans les formes sévères.

- Gravité légère à modérée : macrolide ou fluoroquinolone.

- Gravité élevée et/ou immunodépression : association éventuelle de 2 antibiotiques au sein des 3 types de molécules suivantes : macrolides, fluoroquinolones ou rifampicine

Des données plus précises sont rapportées dans ce document : Traitement des légionelloses

 

Traitement antibiotique prophylactique

En milieux de soins

L'antibioprophylaxie de la légionellose n'est actuellement justifiée par aucun argument scientifique. Aucun traitement prophylactique n’est mise en œuvre à titre systématique devant la présence de légionelles dans l'eau. Un traitement prophylactique ne pourrait se concevoir que chez les seuls patients à très haut risque, en cas d’épidémie, après avis du Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales (CLIN) et avis du Comité des Antibiotiques (avis du CSHPF du 16 avril 1999 sur la place de l’antibioprophylaxie dans la prévention des légionelloses nosocomiales).

En communautaire

A ce jour, le Conseil supérieur d’hygiène publique de France ne recommande pas d’antibioprophylaxie de la population générale ou des sujets à risque lors d’épidémie communautaire.